« Voyages en l'honneur du professeur Geneviève Koubi : Un droit à l'évasion... Circulaire»
6 novembre 2012
 

Claire NEIRINCK - « Le "continent noir" colonisé par la bioéthique », in Voyages en l’honneur de Geneviève Koubi, sous la direction de M. Touzeil-Divina, éd. Epitoge-Lextenso 2012, p. 12

« La carrière du professeur Geneviève KOUBI a fêté ses trente années d entrée dans la fonction publique. Pour cet anniversaire (et un autre plus « civil »), comme un clin d'oeil aux rapports qu'elle entretient avec la notion de commémoration, et parce qu elle a toujours dit refuser les honneurs lors de son départ officiel en retraite, quelques collègues et amis ont décidé en secret, comme ce devrait être toujours l'usage de lui proposer un hommage pour ces trente années de notes, de publication(s), de critique(s) et de dévouement au service public, à l enseignement et à la recherche. La thématique qui a été retenue est triple : en effet elle tourne non seulement autour du voyage mais également de l évasion et ce, de façon nécessairement .... « circulaire » !
Le Professeur KOUBI se méfie des institutions, sans doute parce qu elle les connaît bien et ne supporte pas les complaisances qui s y développent naturellement. Geneviève n aime pas les commémorations, espaces de consensus forcés par le temps, stations artificielles sur un chemin non tracé mais continu. Des « Mélanges » ne pouvaient donc pas lui convenir, sauf s ils sortaient de la tradition institutionnelle ou cérémonielle, sauf s ils évitaient les écueils de l entre-soi, de la promotion corporative, de l atteinte aux mystères d une personnalité. C est pourquoi ces Mélanges, bien qu ils soient substantiellement l offrande de collègues et d amis à une femme qui a marqué la vie intellectuelle de son temps et des disciplines qu elle a fréquentées, ne respectent quasiment aucune règle coutumière du genre des Mélanges. En cela, ils consacrent par eux-mêmes l axe majeur des travaux de la dédicataire : penser la transgression. Non, l universitaire Geneviève KOUBI ne part pas à la retraite, loin s en faut, même si sa carrière a commencé tôt et a connu toutes les étapes statutaires possibles. Non, la collègue n est pas honorée par l une des universités dont elle a fait partie, même si elle en a assuré avec passion et exigence le rayonnement. Non, son curriculum vitae ne sera pas publié dans ce volume, même s il serait plaisant de démontrer que son travail scientifique personnel dépasse en nombre et en qualité ce que serait capable d écrire une équipe de recherche entière. Non, il n y aura pas de photo, quoique Geneviève soit photogénique et amatrice du 8ème art. Non, les souscripteurs de Mélanges ne pourront pas satisfaire leur vice, ni les amateurs de discours et de cocktails nourrir leur agenda ».

Partager cette actualité
Twitter Facebook Google + Pinterest